Machiavel Pop – Ce que Game Of Thrones donne à penser – Article 7/18 (Bataille au coeur de l’Etat)

thCAJM4LO6….La famille va donc consolider l’Etat. Les femmes cherchent leur place dans cette Histoire et luttent. Et puis l’Etat devient lui-même, en son sein, le lieu de luttes spécifiques, entre ses serviteurs.

La rivalité faussement feutrée entre Lord Varys, l’eunuque, et Littlefinger, qui se concrétise par une guerre du renseignement, reflète un combat au sein des appareils d’Etat. Nous avons là deux trajectoires sociales différentes, et deux liens à l’Etat. Lord Varys doit tout à l’Etat, son intérêt s’identifie totalement avec la continuité de l’Etat, d’où son style coulant, amène, ménageant. Il tient à théâtraliser une pseudo distance avec les luttes de pouvoir et se présente en conseiller de chacun et de tous. Évidemment, il prétend que sa souplesse est au service de la pérennité de la puissance publique, alors que c’est la permanence du plus froid des monstres froid qui assure sa survie individuelle. Sa situation d’eunuque lui sert à singer le désintéressement, l’absence d’hubris.

Littlefinger est dans un rapport différent à l’Etat. Il veut le conquérir, il ne veut pas simplement l’influence.

Il veut Tout.

Il le répète à plusieurs reprises.

Il est l’incarnation d’une politique prométhéenne auto référencée, de la propension du pouvoir à se transformer en sa propre fin. Du pouvoir pour le pouvoir, sans projet. Une volonté de puissance inextinguible, donc, chaque étape franchie ne débouchant que sur une nouvelle étape à l’horizon.

« L’ascension est la seule réalité » explique t-il à son adversaire, après avoir cruellement éliminé l’espionne qu’il avait placé dans sa maison close.

Ainsi pour le Tout, Littlefinger est prêt à Tout. Alors que Varys craint le chaos que l’ordre politique protège, Baelish y voit d’immenses possibilités. L’un a pour intérêt la pérennité des institutions, l’autre les méprise et ne les considère que comme moyen.

C’est cette volonté de puissance, cette démesure au cœur du pouvoir, qui a conduit Montesquieu à imaginer la séparation des pouvoirs. Le pouvoir ne peut se heurter à quoi que ce soit d’endogène, il ne s’arrête que face à une autre puissance. Le pouvoir n’a de limites que celles qu’on lui fixe. C’est pourquoi le pouvoir doit être divisé.

Littlefinger n’est pas dans une position de naissance qui lui permette d’accéder au Trône. C’est l’argent et le pouvoir acquis dans l’Etat qui sont ses cartes majeures. Le service de l’Etat n’est qu’un moyen pour lui, comme pour Varys bien entendu, mais Littlefinger a un rapport plus désinvolte à ses missions, il est déjà ailleurs, plus haut, ce que Varys ne supporte pas. Un Littlefinger n’aurait sans doute pas besoin de l’eunuque, et un Varys saurait lire dans les tours de passe passe de Littlefinger, aussi la lutte entre les deux Hauts fonctionnaires est une lutte à mort, qui n’interdit bien sûr pas les alliances tactiques.

Littlefinger, Lord Baelish, est une brute dans un costume de velours. Sa courtoisie, son élégance, son sens des élégances en font un précurseur de cette société de cour dont on pressent la constitution. Mais sa brutalité n’a rien à envier à celle du plus efficace des tueurs de la série. C’est sa position particulière qui l’oblige à être aussi avant gardiste sur les développements de la société de cour que Norbert Elias a dévoilés, car il ne maîtrise pas la force directement, il doit passer par l’influence et l’argent. Il doit éviter autant que possible le combat frontal. Il attaque sournoisement, comme il met le couteau sur la gorge de Ned Stark qu’il trahit. Baelish a endossé cette « cuirasse d’auto contraintes » dont parle Elias, anticipant sur une société plus différenciée, plus interdépendante, où chacun doit lutter tout en comptant sur les autres.

(Lire la suite de l’essai dans les articles suivants)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s